Page en cours de chargement

  
    
     
trans

 

Le site de Ann Rocard

 

[fr]
trans
[en]

 

Accueil

 

Nouveautés

 

Liens

 

Stats

 

 

Admin

trans

Présentation et bibliographie

Bibliographie
Cliquez (biblio) !
Divers
BIOGRAPHIE. Questions-réponses
Où se procurer livres et CD
Vous cherchez un thème ?
x Ecole Ann Rocard .....
° Âge ciblé
Vous cherchez des conseils en fonction de l'âge ciblé ?

trans

Théâtre, Marionnettes et Musique


• Cliquez !

trans

Recherche sur le site

trans

trans

trans

Emissions

A fleur de peau, émissions RCF
avec Sonia Dumesnil


De septembre 2021 à juin 2022.

Panne de l'audioblog — Impossible en ce moment d'écouter les podcasts...




Bonjour à tous,

Vous pourrez retrouver sur cette page, au fil de l'année scolaire, toutes les émissions, enregistrées à Caen.
Mille mercis à Sonia Dumesnil qui a souhaité faire connaître mon travail au fil des mois.

Le générique, interprété par Thibault Leclercq à la guitare, est le refrain de la chanson "PAS DE REPOS", extraite de la comédie musicale "ABEILLES SAMBA" (paroles et musique de Ann Rocard)

Abeilles Samba (version comédie musicale)

: www.leproscenium.com



photo de l'auteure




Chaque émission commence par un texte de l'auteure (poème, nouvelle ou autre) dont vous pouvez retrouver l'intégralité ci-dessous.
Vos remarques sont les bienvenues (annrocard@wanadoo.fr).





INSTALLATION AU FUR ET À MESURE DES ÉMISSIONS...


SEPTEMBRE 2021


Première semaine
Présentation



Ce poème est extrait des "Poèmes de l'aube (challenge 2021)" : chaque jour un poème associé à une photo ou un tableau.
LES POÈMES DE L'AUBE





Céramique de l'auteure


(5) OISEAU DE PASSAGE

Je suis un oiseau de passage
à l’ombre d’un jardin secret,
brodé de vent, de fleurs sauvages...
Je suis l’oiseau d’un songe étrange.

Je siffle un refrain oublié
ou l’utopie du devenir
dans ce jardin, havre de paix...
Pinson, sittelle ou bien mésange.

Je rêve d’un monde nouveau,
d’un jardin bleu sans violence,
fleuri d’espoir, bercé de mots...
Ecoutez le souffle de l’ange !

Je suis l’oiseau du lendemain,
posé sur la branche du cœur,
l’oiseau qui choisit son destin...
Il est temps que le monde change.

Ann Rocard





SEPTEMBRE 2021


Deuxième semaine
Thèmes récurrents (1)



Ce poème est extrait du recueil "Sans demi-mesure" accompagnant 18 tableaux et 7 sculptures de l'artiste Marc Bisson (dont l'atelier se trouve Au Charbon, à Courseulles-sur-mer dans le Calvados).



Redécouvrez à distance cette très belle exposition, à l'origine du texte ci-dessous :
SANS DEMI-MESURE




Acrylique de Marc Bisson
Texte de Ann Rocard : Entre-deux à l'orée d'un millénaire.
SANS DEMI-MESURE — Juin 2021




Entre-deux à l'orée d'un millénaire

Rencontres surréalistes
à l’orée d’un millénaire,
l’anthropocène entre en scène
et la folie entre en piste.

Entre nous les mots sont rares
et l’entraide est sans entrain.
Egoïsme sans entrave,
altruisme qui s’égare.

Dans ce monde anthropophage,
y a-t-il un entre-deux ?
L’utopie peut-elle survivre
où la violence fait rage ?

A l’entracte, un jour se lève.
Parodie de pantomime,
le spectacle est synonyme
d’un éternel « marche ou crève ! »

Si le bleu d’un ciel se perle,
sans fin l’écume des jours
nous entraîne au fil du temps
sur les vagues qui déferlent.

La vie jaillit sur la grève
des entrailles de la Terre...
Terre de Sienne en suspens,
le temps d’une trêve.

Ann Rocard








SEPTEMBRE 2021


Troisième semaine
Processus de création littéraire : déclencheurs (1), cahier des charges



J'ai surtout développé ce qui concerne un déclencheur musical pour l'écriture d'une chanson. N'ayant pas eu le temps au cours de l'émission d'expliquer comment la photo ci-dessous a été le déclencheur du texte "A fleur de peau" ; j'y reviendrai ultérieurement.
Le titre du poème a été retenu par Sonia Dumesnil pour devenir celui de l'émission.

Ce poème est extrait des "Poèmes de l'aube (challenge 2021)" : chaque jour un poème associé à une photo ou un tableau.
LES POÈMES DE L'AUBE





Photo de l'auteure


(5) À FLEUR DE PEAU

Hypnotisé par son tableau,
il ne pouvait plus détacher
son regard de l’immensité
qui l’attirait,
à fleur de peau.

Le ciel lui paraissait soudain
à portée d’un vol migratoire.
Il se voyait partir un soir
à tire-d’aile
vers son destin.

Il ressentait le souffle chaud
et la caresse des nuages,
l’appel d’un éternel voyage
Il avait l’âme d’un oiseau.

Il tendit lentement les bras
couverts de plumes
imaginaires,
puis profitant d’un courant d’air,
sans hésiter,
il s’envola.

Si tu observes son tableau,
tu distingues la silhouette
d’un homme,
parti à la conquête
d’un univers à fleur de peau.

Ann Rocard







"Valse à la Guinguette" est une chanson extraite de la comédie musicale "EXPOSITION TEMPORAIRE", une commande du Conservatoire de musique et du collège CHAM de la ville d'Annonay.
La création a été repoussée d'un an à cause de la Covid et aura lieu à la fin de l'année scolaire 2021-2022.
Les chanteurs seront accompagnées par les professeurs du Conservatoire, pour lesquels Nicolas Robez-Masson a écrit toutes les partitions.




Voici le texte de la chanson, écrit à partir de la mélodie proposée par Nicolas Robez-Masson, en lien avec le tableau d'Auguste Renoir, "Bal du moulin de la Galette" (1876). Sur scène, il faut imaginer les acteurs en train de danser, tandis que d'autres boivent un verre...


VALSE À LA GUINGUETTE
paroles de Ann Rocard - musique de Nicolas Robez-Masson
interprétation : Anna Robez-Masson

refrain :
Viens danser,
je n’attends que toi.
Viens valser,
pas besoin de roi.
Pas de fève...
Tout tourne et je t’enlève
en rêve.
(2 fois)

1- C’est le bal du moulin
Moulin de la Galette.
Un frisson dans les mains...
Soudain
si l’on perd la tête,
sans remords,
on peut valser encore,
valser jusqu’à l’aurore.

2- Il n’y a que nous deux,
portés par la musique,
et les yeux dans les yeux...
heureux (ou juste la musique)
Tout est féérique...
Sans effort,
nous somm(e)s deux météores
quand le soleil s’endort.

dernier refrain :
Viens danser,
je n’attends que toi.
Viens valser,
pas besoin de roi.
Pas de fève...
Tout tourne et je t’enlève
en rêve.
Viens danser,
valser sur le ciel,
tell(e)s deux hirondelles.
La vie nous appelle,
la vie est si belle !
Valser dans les étoiles
de spirale en spirale,
au bal.
Sans arrêt,
valser sur la Voie lactée.





A partir de la troisième émission, nous avons imaginé terminer chaque enregistrement par une note plus légère, une pointe d'humour.
J'ai dû adapter ce court texte, écrit pour une jeune actrice, afin de le rendre "radiophonique" puisque vous ne pouvez pas voir les accessoires utilisés.
Voici donc :


GOURMANDISE (version radiophonique)
(Ann Rocard)



L’ACCUSÉE : Monsieur le juge, mesdames et messieurs les jurés... J’ai été prise en flagrant délit de gourmandise, au point de ne pas être dans mon assiette.
Ce fruit vert vous intrigue ? Je n’en pas l’utilité. Je serai mon propre avocat. Rassurez-vous, je ne vais pas pleurer comme une madeleine. Grâce à mon voisin vietnamien, j’ai les accessoires appropriés : baguettes et bol de riz. Je vais donc mettre les bouchées doubles, prendre des baguettes pour ne pas dire des pincettes, et utiliser l’humour, car le riz est le propre de l’homme.
Bruits de bouche.
L’ACCUSÉE : La gourmandise est un vilain défaut qui ne fait de mal à personne... sauf à celui qui a l’estomac dans les talons.
L’escargot, par exemple. Admirez la forme de sa coquille. Mesdames et messieurs les jurés, je vous le demande : ai-je une tête d’escargot ? Non, bien sûr, et je vous jure que je ne me recroqueville jamais dans ma coquille, surtout pas dans du beurre d’ail persillé !
Je vous en prie : ne me laissez pas mariner, cuire dans mon jus ! Rendez-moi la liberté !
Je sais ce dont j’ai besoin, je n’ai pas les œufs dans mes poches, seulement un œuf tout neuf, comme celui-ci.
Mesdames et messieurs les jurés, on ne fait pas d’omelette sans casser des yeux. C’est pourquoi j’ouvre l’œuf et le bon. Vous allez me dire : qui mange un œuf mange un bœuf ? Mais non, les petites bêtes ne mangent pas les grosses.
Regardez-moi, je ne suis plus que l’ombre de moi-même : peau de pêche, pâle comme un navet. Et à parler pour des prunes, je vais finir par tomber dans les pommes. court malaise.
Oui, mesdames et messieurs les jurés, je veux le beurre et l’argent du beurre pour en mettre dans les épinards. Je veux rester gourmande et être acquittée.
Les carottes sont cuites. La banane est dans votre camp. À quelle sauce vais-je être mangée ?
Coup de maillet.


SEPTEMBRE 2021


Quatrième semaine
Processus de création littéraire : déclencheurs (2), une part de soi





UNE CARTE POSTALE SONORE d’Adret WebArt :
« L’HOMME QUI OUBLIE » (Les Écréhou), extrait du recueil de nouvelles d'Ann Rocard, « Le Passeur d’îles », paru aux éditions Charles CORLET et disponible chez votre libraire ou chez l'éditeur.
« L’homme qui oublie » est une nouvelle, dédicacée à Francis, l’homme à qui la mémoire a fait faux bond.

Retrouvez la mise en sons et images par Adret WebArt sur youtube :
Une nouvelle interprétée par Jean-Claude Barral


Et découvrez Adret WebArt même si vous ne vivez pas en Bourgogne :
Adret-WebArt







Chanson interprétée par Lauriane :

JE CHANTE POUR TOI MON ENFANT
paroles de Ann Rocard - musique de Gérard Legoupil

Je chante pour toi, mon enfant,
toi qui dois naviguer encore
avant de regagner le port,
à l’orée de mon océan.
Je chante pour toi, mon enfant,
dans mon ventre, bien à l’abri.
Je t’imagine qui souris
quand je ressens tes mouvements.

refrain :
Tu écoutes ma voix,
tu écoutes mes mots.
Un jour viendra...
Un jour, bientôt...
tu pourras chanter avec moi.

Je chante pour toi, mon enfant,
pour te dire combien je t’aime...
combien de jours ou de semaines,
il nous faudra rester patients.

Je chante pour toi, mon enfant,
le vent libre dans les bouleaux,
les trilles d’un bouquet d’oiseaux...
Je chante la vie qui t’attend.





SKETCH RADIOPHONIQUE :

En fin d'émission, une touche plus légère !
J'ai ouvert mon dictionnaire préféré des expressions de la langue française, par Alain Rey et Sophie Chantreau... et j'ai pêché le mot "Poisson"... déclencheur de ce texte court :
COMMENT NE PAS NOYER LE POISSON !


SEPTEMBRE 2021


Cinquième semaine
Avec un invité, mon frère Patrick ROCARD.
Parcours familial, souvenirs communs,
présentation de Patrick Rocard et de ses différents domaines artistiques (dont le théâtre).


Patrick Rocard est peintre, graveur et scénographe.




Petit clin d’œil : Nous sommes sur la même longueur d’onde, parfait pour la radio !




Deux semaines avant d'enregistrer l'émission, j’ai réalisé un tableau, fait de cercles concentriques, que j’ai appelé « Qu’y a-t-il avant ? Qu’y a-t-il après ? » , un texte qui me renvoie à l’impossibilité qu’a notre cerveau à imaginer un avant et un après éternels. Ça n’a jamais commencé, ça ne finira jamais.




CYCLE DU TEMPS

Le cycle du temps
s’inverse un instant,
et tu t’interroges :
qu’y a-t-il après l’expansion finale ?
Qu’y a-t-il avant
le bam du Big Bang ?
Tu pressens ainsi
la fin qui s’étale
en un éternel recommencement.

Le temps se déforme
et tout accélère,
cercles concentriques,
bulle aléatoire ou monde à l’envers.
Tu entends déjà,
loin dans l’univers,
le bam du Big Bang,
autre et identique
qui ébranlera l’avenir cosmique.

Le cycle du temps
n’est pas immuable.
Tu ne peux comprendre
le chant des étoiles, le souffle du sable,
l’ombre des trous noirs
incommensurable.
Et le temps s’écoule
dans un sablier,
un grain après l’autre...
en milliards d’années.

Ann Rocard




Quand j’ai demandé à Patrick laquelle de ses œuvres qui se trouvent chez moi, pourrait être le point de départ d’un texte, il a choisi une grande sculpture en bois et plomb, que j’ai aussitôt associée au mot CYCLE. Le poème précédent était déjà écrit.




J'ai donc simplement écrit un haïku, petit cadeau de bienvenue :


Cycle perpétuel
L’éternité se dissout
Mais qui sommes-nous ?







SKETCH RADIOPHONIQUE :

En fin d'émission, une touche plus légère !
J'ai écrit ce sketch court en partant du mot "cycle", et nous l'avons enregistré avec mon frère Patrick :


QUESTION CYCLIQUE



OCTOBRE 2021


Sixième semaine
Avec Patrick ROCARD (2), peintre, graveur et scénographe.
Processus créatif de Patrick Rocard et son rapport texte-images.



Cette semaine, je suis partie d'un tableau que mon frère Patrick m'avait offert et que j'aime beaucoup :



Acrylique de Patrick Rocard




Et j'ai écrit ce texte en repensant à certains de nos souvenirs communs qui ont influencé notre parcours de vie et développé notre imaginaire :

SOUVENIRS PARTAGÉS

La mer entre par la fenêtre
et il la regarde glisser
sur les souvenirs d’une enfance
qui commençaient à s’estomper.
Les vagues soudain les raniment.
Il se revoit dans un ravin,
respirant les ombres humides,
caracolant sur un chemin.

La mer entre par la fenêtre
distillant des bruns et des verts.
Il revit son passé lointain
sur un bateau imaginaire.
Quelle est la part de vérité
et les souvenirs qu’on sublime ?
Peu à peu, la mer se retire...
Il retrouve enfin ses racines.

Ann Rocard




Le lendemain de l'enregistrement, j'ai associé ce tableau au poème précédent, car les souvenirs ne correspondent pas toujours à la réalité :


Tableau réalisé à partir d'une de mes photos.








SKETCH RADIOPHONIQUE :

En fin d'émission, une touche plus légère !
J'ai écrit ce sketch court pour faire écho à nos différents domaines d'expression, et nous l'avons enregistré avec mon frère Patrick :

L'ART AU PIED DE LA LETTRE


OCTOBRE 2021


Septième semaine
Cahier des charges (suite) - Contraintes propices à la création. / Que m’apporte l’écriture ? Notion de partage d'écrit






Comme déclencheur de ce poème, je me suis immergée dans une aria d'Antonio Caldara, interprétée par Max Emmanuel Cencic et l'orchestre Pomo d'Oro (Premier extrait musical de cette émission) :

ARIA

Une aria qui s’envole
sans limite de temps
ni lisière d’espace.
Une aria et je sens
l’univers qui m’enlace.

J’effleure l’infini,
portée par la musique,
et je reste en apnée
quand le violon s’épuise
et que la voix d’un ange
me grise,
enfin comprise.

Une aria qui s’envole
sans limite de temps
ni lisière d’espace.

Je n’ai plus de repères,
envoûtée par le rythme,
et je ferme les yeux
sans chercher de présence.
La voix me met en transe,
je danse
et je m’élance.

Une aria qui s’envole
sans limite de temps
ni lisière d’espace.
Une aria et je sens
l’univers qui m’enlace.






Tableau loufoque de l'auteure




Il y a très souvent des contraintes, qu'il s'agisse d'une commande particulière ou non.





Mais même une contrainte peut devenir un déclencheur de création.
Par exemple un thème proposé par le site de théâtre Le Proscenium où vous pouvez télécharger la plupart de mes pièces disponibles (https://www.leproscenium.com/ListePieceAuteur.php?IdAuteur=882) : Rencontre de deux personnages qui n'auraient jamais dû se croiser. J'ai choisi Ariane (avec sa bobine de fil) et Pablo Picasso. De leur rencontre va naître l'œuvre picturale Le Minotaure.




SKETCH RADIOPHONIQUE :

En fin d'émission, une touche plus légère !
Exemple d'un déclencheur-nombre (6000 !) proposé par le site Le Proscenium il y a quelques années :
ce sketch que nous avons enregistré avec mon frère Patrick Rocard :

JE TE LE DONNE EN 1000... OU EN 6000 !


OCTOBRE 2021


Huitième semaine
En direct du Mont-Saint-Michel, lieu propice à l'écriture, la méditation, la contemplation... mais aussi aux photos.


A l'occasion du Festival de musique de la baie du Mont-Saint-Michel.



Photo de l'auteure


(10) HAÏKU 132

J’ai ouvert les yeux
et le Mont m’est apparu
entre nuit et bleu

Photo prise pendant la traversée de la baie... et haïku dans la foulée.




J'ai toujours été fascinée par le Mont. Grâce à la musique, cette nouvelle rencontre m'a touchée encore plus que les précédentes.





EN COURS...



En attendant la suite...


Date de création : 19/09/2021 : 12:54
Dernière modification : 14/10/2021 : 05:25
Catégorie :
Page lue 258 fois

Prévisualiser la pagePrévisualiser la page

  

Imprimer la pageImprimer la page

trans

Réactions à cet article

Réagir à cet article [ Réagir à cet article ]


Personne n'a encore laissé de commentaire.
Soyez donc le premier !

Jeux (lecture et autres)



Jeux de lecture

Jeux de l'oie, de Kim...

trans

À LIRE !

 Histoires (enfants)
 Nouvelles (ados-préados)
 Nouvelles (adultes-gds ados)
 Petites histoires faciles
 Théâtre et narration
 Théâtre à lire et à jouer

trans

Textes interactifs

Chansons

Ecrire avec l'auteure


Textes


Poésies

trans

Artistes

Patrick Rocard
et Nini Geslin -


Galerie de l'auteure


Adret-WebArt


Théâtre de l'Astragale


trans

trans

Haut

trans

Tous les textes présents sur ce site sont la propriété exclusive de l'auteur
conformément au CPI, Code de la Propriété Intellectuelle du 1er juillet 1992

trans

Site fonctionnant sous GuppY v3.0p1 - GNU Public License - © 2002-2004