Page en cours de chargement

  
    
     
trans

 

Le site de Ann Rocard

 

[fr]
trans
[en]

 

Accueil

 

Nouveautés

 

Liens

 

Stats

 

 

Admin

trans

Présentation et bibliographie

Bibliographie
Cliquez (biblio) !
Divers
BIOGRAPHIE. Questions-réponses
Où se procurer livres et CD
Vous cherchez un thème ?
x Ecole Ann Rocard .....
° Âge ciblé
Vous cherchez des conseils en fonction de l'âge ciblé ?

trans

Théâtre, Marionnettes et Musique


• Cliquez !

trans

Visites

  visiteurs

  visiteurs en ligne

trans

Recherche sur le site

trans

trans

trans

pour les 5-9 ans environ : Félix, le magicien

FÉLIX, LE MAGICIEN


Ann Rocard



Faites-moi parvenir vos illustrations.
Pour l'instant, l'école de Cazes-Mondenard 82 — dont je suis la marraine — et le lycée franco-libanais Verdun de Beyrouth (Liban) m'en a envoyé de nombreuses. J'en place quelques-unes au fil du texte. Et j'attends les vôtres !
À vous aussi de compléter les pointillés.



illustration Cazes Mondenard



À la montagne vit un bonhomme étrange :
c’est le magicien Félix.


illustration Cazes Mondenard (à gauche)


Il habite au milieu d’une forêt de sapins
dans une tour très haute,
une tour ronde couverte de petites lumières
qui clignotent sans arrêt.
Quel drôle de magicien !



« Drôle, moi ? ronchonne Félix en frisant sa barbiche.
Drôle, moi ? Par les moustaches de mon oncle Ernest Potiron,
pas du tout ! Mais alors, pas du tout ! »
Et il se met à rire comme un fou.



La tour a sept étages :
un étage coloré pour chaque jour de la semaine.
Le lundi, Félix habite au premier où tout est violet.

Le mardi …………………………………………………………………………………

Le mercredi …………………………………………………………………………

Le jeudi …………………………………………………………………………………

Le vendredi …………………………………………………………………………

Le samedi ………………………………………………………………………………

Et le dimanche, il vit au dernier étage qui est blanc comme neige.



illustration Beyrouth (à droite)

Le magicien porte un chapeau pointu,
une salopette et des chaussures turlututu.
Il a aussi une longue baguette magique,
une superbaguette dépliable
qu’il égare souvent dans sa maison.



* * * * *






Un matin, Félix le magicien part faire un tour dans la forêt.
Il entend soudain un bruit bizarre…


illustration Cazes Mondenard (à droite)

Il s’approche sans bruit, et que voit-il ?
Une petite fille en larmes, assise au pied d’un sapin.



illustration Beyrouth



« Que fais-tu là, toute seule ? » demande Félix, étonné.
La petite fille secoue la tête en silence.
« Tu es perdue ? insiste le magicien.
- Non…
- On t’a abandonnée comme dans l’histoire du petit Poucet ?
- Oui…
- Je parie que tu n’as rien mangé, dit Félix.
- Rien de rien. »


illustration Cazes Mondenard (à gauche)

Le magicien prend la petite fille par la maison et la guide jusqu’à la tour :
« C’est là que j’habite. Je suis Félix le magicien.
- Un vrai magicien ?
- Évidemment. Est-ce que j’ai l’air d’une imitation ?
Veux-tu visiter cette tour avant de passer à table ? »


illustration Beyrouth



La petite fille approuve de la tête.
Elle sèche ses larmes et observe Félix :
un drôle de bonhomme avec un drôle de chapeau
dans une drôle de maison !
« Moi, je m’appelle Soline, dit la petite fille après la visite.
- Par les moustaches de mon oncle Ernest Potiron,
c’est un joli prénom, approuve le magicien.
Maintenant, c’est l’heure de déjeuner.
Grâce à ma baguette magique, tous tes souhaits seront exaucés. »



illustration Cazes Mondenard



* * * * *



Soline découvre vite les secrets de la tour :
les pommes violettes du premier étage,

la grenouille rouge ………………………………………………

…………………………………………………………………………………………………….

…………………………………………………………………………………………………….

…………………………………………………………………………………………………….

…………………………………………………………………………………………………….

et mille choses encore.


Parfois, Félix lui prête sa baguette magique :
un coup à gauche, un coup à droite et trois coups sur les souliers !
Mais comme le magicien se trompe souvent de formule,
ça ne fonctionne presque jamais.
Quel drôle de magicien avec un drôle de chapeau
et une drôle de baguette !

* * * * *




illustration Cazes Mondenard (à droite)

La semaine suivante, Félix annonce d’une voix forte :
« Maintenant, je vais te faire découvrir la forêt et la montagne.
Je te confierai peut-être quelques secrets. »

Soline glisse sa main dans la large main du magicien.
Au-dehors, les rayons du soleil dansent entre les branches.
La petite fille lève la tête et écoute attentivement.
Félix lui apprend les fleurs et les couleurs,
les arbres et le vent, les gouttes de rosée et les nuages gris…
Il lui raconte la neige de l’hiver qui protège les plantes du froid,
les bourgeons du printemps sur les buissons,
les cascades de l’été et la valse de feuilles en automne.



illustration Cazes Mondenard



« Ne bouge plus, chuchote le magicien. Qu’entends-tu ?
- Un oiseau, murmure Soline.
- C’est une mésange huppée. Écoute... »

Sii sii sii… Sii sii sii.…

« Cette mésange à houppette me demande ton nom, dit Félix.
- Pas possible ! Vous comprenez les oiseaux ?
- Par les moustaches de mon oncle Ernest Potiron,
je ne suis pas magicien pour rien. »

Peu à peu, Félix enseigne à Soline
le langage des oiseaux… Trii trii ou… trii trii ou…
le langage des serpents… Sss sss sss sss…
le langage des grenouilles… Coa coa coa…

…………………………………………………………………………………………………….

…………………………………………………………………………………………………….

…………………………………………………………………………………………………….


La petite fille fait vite des progrès.
Elle connaît même le langage des rapaces de la montagne.



illustration Cazes Mondenard



* * * * *



Le temps a passé.
Soline peut se promener seule dans la forêt et la montagne
sans se perdre, car elle connaît chaque chemin, chaque cachette.

Un jour d’hiver, elle regagne la tour et elle s’étonne :
« Bizarre… Le magicien n’est pas là. »
Dans la drôle de maison : personne !
Elle se précipite au-dehors : où peut-il bien être ?
Elle appelle : « Félix ! Félix ! », personne ne lui répond.

Quelqu’un l’a entendue : un pic épeiche.
Il tambourine du bec sur le tronc d’un arbre pour lancer l’alerte :
TAC TAC TAC TAC TAC !

Aussitôt, tous les oiseaux des environs
s’envolent à la recherche du magicien.
Peu après, le pic épeiche revient et dit dans son langage :
« Félix n’est pas dans les airs. Cherche ailleurs !
- Merci », soupire Soline qui s’éloigne dans la forêt.

Elle atteint enfin la lisière du bois
et longe un petit lac en appelant :
« Félix ! Félix ! Où es-tu ? »
Une fine couche de glace recouvre le lac.
Par endroits, on aperçoit l’eau sombre.
Un poisson fait éclater trois bulles et dit dans son langage :
« Félix n’est pas dans l’eau. cherche ailleurs !
- Merci », dit Soline qui se dirige vers les sommets enneigés.


illustration Beyrouth (à droite)


Autour d’elle, tout devient sombre.
La nuit est presque tombée.
Il fait de plus en plus froid, et le petite fille grelotte.
Elle aperçoit enfin une forme au pied d’un rocher,
et elle s’écrie :
« Félix ! C’est moi, Soline. Tu es blessé ?
- Je suis tombé et je me suis cassé la jambe.
- Tu es magicien, oui ou non ? s’énerve Soline.
- Bien sûr !
- Prends ta baguette et soigne-toi ! »
Félix pousse un long soupir :
« En tombant, j’ai dû perdre ma baguette magique… »

La petite fille se met à quatre pattes dans la neige et tâte le sol.
Il fait si noir qu’elle ne voit rien du tout.
« Ça y est ! crie-t-elle soudain. Je l’ai trouvée.
Tu n’as pas intérêt de te tromper de formule, cette fois-ci.
- Promis, juré ! » dit le magicien.
Un coup à gauche, un coup à droite
et trois coups sur les souliers !
Félix articule la formule-qui-guérit-tout :

« ……………………………………………………………………………………………….

…………………………………………………………………………………………………….»

Et il saute aussitôt sur ses deux pieds en riant comme un fou.

ATCHOUM !
Soline, elle, ne rit pas du tout :
« J’espère que ta formule guérit aussi les gros rhumes,
car je suis trempée et frigorifiée.
- Promis, juré ! »

* * * * *



Un coup à gauche, un coup à droite
et trois coups sur les souliers !

Un mot qui chante : …………………………………

Un mot qui danse : ………………………………….

Et trois lettres qui se trémoussent :

………………………………………………………………………………….

Félix et Soline se retrouvent à l’abri dans la tour,
devant un bol de chocolat fumant.


illustration Cazes Mondenard (à droite)




Vraiment quel drôle de bonhomme avec un drôle de chapeau
dans une drôle de maison…
par les moustaches de l’oncle Ernest Potiron !


* * * * *






BRAVO À MIRA KARDAS DU LYCÉE FRANCO-LIBANAIS VERDUN DE BEYROUTH !


Elle est la première à avoir complété cette histoire et m'avoir envoyé son texte.

C'est une classe de CM1 qui a la chance d'avoir une maîtresse formidable. Les élèves ont monté l'an passé la comédie musicale "Le jardinier amoureux", et cette année, ils préparent "Qui suis-je ?"(deux comédies musicales dont les musiques ont été composées par Gérard Legoupil).



illustration Beyrouth



BRAVO ET MERCI AUX ÉLÈVES DE CAZES-MONDENARD !


Ils ont complété les pointillés et illustré l'histoire de Félix le magicien comme de vrais artiste.


Devinettes :
Que manque-t-il à ces illustrations (par rapport au texte) ?


* * * *


Date de création : 16/01/2007 : 16:12
Dernière modification : 20/12/2012 : 10:16
Catégorie :
Page lue 3413 fois

Prévisualiser la pagePrévisualiser la page

  

Imprimer la pageImprimer la page

trans

Réactions à cet article

Réagir à cet article [ Réagir à cet article ]


Personne n'a encore laissé de commentaire.
Soyez donc le premier !

Jeux (lecture et autres)



Jeux de lecture

Jeux de l'oie, de Kim...

trans

À LIRE !

 Histoires (enfants)
 Nouvelles (ados-préados)
 Nouvelles (adultes-gds ados)
 Petites histoires faciles
 Théâtre et narration
 Théâtre à lire et à jouer

trans

Textes interactifs

Chansons

Ecrire avec l'auteure


Textes


Poésies

trans

Artistes

Patrick Rocard
et Nini Geslin -


Galerie de l'auteure


Adret-WebArt


Théâtre de l'Astragale


trans

trans

Haut

trans

Tous les textes présents sur ce site sont la propriété exclusive de l'auteur
conformément au CPI, Code de la Propriété Intellectuelle du 1er juillet 1992

trans

Site fonctionnant sous GuppY v3.0p1 - GNU Public License - © 2002-2004