Page en cours de chargement

  
    
     
trans

 

Le site de Ann Rocard

 

[fr]
trans
[en]

 

Accueil

 

Nouveautés

 

Liens

 

Stats

 

 

Admin

trans

Présentation et bibliographie

Bibliographie
Cliquez (biblio) !
Divers
BIOGRAPHIE. Questions-réponses
Où se procurer livres et CD
Vous cherchez un thème ?
x Ecole Ann Rocard .....
° Âge ciblé
Vous cherchez des conseils en fonction de l'âge ciblé ?

trans

Théâtre, Marionnettes et Musique


• Cliquez !

trans

Visites

  visiteurs

  visiteurs en ligne

trans

Recherche sur le site

trans

trans

trans

NOUVEAU : Histoires du père Noël

HISTOIRES DU PÈRE NOËL
de Ann Rocard



Toutes ces histoires sont parues dans des livres qui ne sont plus disponibles depuis longtemps.
J'ai donc décidé d'en proposer deux versions : l'une narrative et l'autre théâtrale (pour jeunes acteurs ou marionnettes).

Article « thème Noël »



Tout d'abord, 4 histoires parues dans cet ouvrage, aux éditions Lito avec des illustrations d'Olivier Schwartz :




LE PÈRE NOËL ET LE PETIT CHAPERON JAUNE
Ann Rocard


Version narrative

Savez-vous qu’un jour, le père Noël a sauvé la vie d’une petite fille ?
Non ? Alors, chut ! Ecoutez !

Le père Noël se promenait dans une sombre forêt
quand il rencontra une petite fille, habillée de jaune,
qui portait un panier...
« Bonjour ! dit-elle.
Vous ressemblez à quelqu’un que je connais : au papa Noël !
— Pas étonnant car je suis le père Noël ! »
La petite fille mit les poings sur ses hanches et elle éclata de rire :
« Ah, ah, ah ! Vous êtes un bonhomme rigolo, mais je ne vous crois pas.
Moi, je suis le petit Chaperon jaune.
— Bonjour, petit Chaperon jaune ! sourit le père Noël.
Où vas-tu donc de bon matin ? »

La petite fille montra son panier et expliqua :
« Je vais porter un délicieux croque-monsieur à mon grand-père qui est malade.
Il habite de l’autre côté de la forêt.
Je dois me dépêcher si je veux être arrivée avant la nuit. »
Le père Noël fronça les sourcils :
« Tu n’as certainement pas le droit de traverser la forêt, petit Chaperon jaune.
car tu risques de rencontrer le grand méchant loup. »
La petite fille haussa les épaules.
Elle ramassa son panier, fit demi-tour et partit en trottinant.

Quand le petit Chaperon jaune se retourna ;
le bonhomme rigolo n’était plus là.
Derrière elle se tenait une ombre noire,
une ombre velue qui grogna :
« Grrr ! C’est moi, le loup !
Bonjour, petit Chaperon jaune !
— Vous connaissez mon nom ? s’étonna la petite fille.
— Ça va de soi ! Eh, eh, eh, ricana le grand méchant loup.
J’ai déjà rencontré le petit Chaperon rouge,
le petit Chaperon vert et le petit Chaperon bleu...
Et je les ai... Heu... »

La petite fille sursauta et elle demanda, un peu inquiète :
« Vous les avez... quoi ?
— Heu... hésita le loup. Je les ai embrassés.
— Embrassés ? Pouah ! Moi, je déteste les bisous ! »
dit le petit Chaperon jaune qui s’enfuit à toute vitesse.

Voyant cela, le grand méchant loup s’élança à la poursuite de la petite fille.
Mais il heurta soudain un drôle de bonhomme, vêtu de rouge,
et il ordonna :
« Grrr ! Pousse-toi !
— Sûrement pas ! » se moqua le père Noël.

Alors le loup gronda, il gratta le sol avec ses pattes avant
et il répéta de sa grosse voix :
« Grrr ! Je suis le roi des bois ! Pousse-toi ! »
Et il bondit sur le père Noël en poussant un rugissement terrible.
Mais celui-ci saisit un gros bâton...
et paf ! d’un seul coup, il assomma le grand méchant loup.

La petite fille avait tout observé.
Elle se précipita vers le père Noël et l’embrassa,
puis elle l’applaudit très fort :
« Bravo ! Bravo, bonhomme rigolo ! Tu es vraiment costaud !
Maintenant que tu assommé ce terrible loup,
je ne crains plus rien du tout.
Tiens, pour te remercier, je te donne mon panier. »
Et en riant, elle s’éloigna en direction de la maison de son grand-père.

Le père Noël sourit.
Il avala le délicieux croque-monsieur
et il marmonna en se frottant l’estomac :
« Hum... J’avais justement un creux ! »
Puis, panier sous le bras, le père Noël s’en alla à grands pas
et il retourna là-bas dans son palais, bien loin de cette grande forêt.


LE PÈRE NOËL ET LE PETIT CHAPERON JAUNE
Ann Rocard


Version théâtrale
Cette pièce se trouve dans le dossier téléchargeable dont le titre générique est "Le père Noël est dans la lune (5 pièces de Noël) :
www.leproscenium.com



LA GALETTE DU PÈRE NOËL
Ann Rocard


Version narrative


Le père Noël adore la fête des Rois.
Tous les ans à la fin de l’année, il prépare trente et une galettes :
une galette pour chaque jour du mois de janvier.
Les rennes sont ravis, le père Noël aussi !

Aujourd’hui, c’est justement la fête des Rois.
Les rennes ont posé un tapis doré sur leur dos ;
le père Noël a mis sa cape brodée de fils d’argent
et il appelle :
« Venez tous dans la salle à manger !
La fête des Rois va commencer ! »

Les rennes et le père Noël s’élancent dans l’escalier...
puis s’arrêtent net :
sur la table, il n’y a pas de galette !

Le père Noël fronce les sourcils.
Il regarde ses rennes d’un air soupçonneux :
« Qui l’a volée ? Qui l’a croquée ? Qui l’a mangée ?
— Pas nous ! Pas nous !
— Pouvez-vous le jurer ? demande le père Noël.
— On le jure ! On le jure ! promettent les rennes.
On n’a rien touché ! »

Le père Noël court jusqu’à la cuisine :
la réserve est-elle encore à sa place,
dans le grand placard ?
Calamité ! Il n’y a plus une seule galette,
plus la moindre petite miette !
« C’est impossible, gémit le père Noël.
Elles ne se sont pas envolées...
— Elles ne se sont pas envolées,
répètent les rennes inquiets.
Mais elles jouent peut-être à cache-cache,
en roulant roulant comme des roues ? »

Aussitôt, ils commencent à chercher partout :
dans chaque recoin, dans chaque trou...
Rien ! Ils ne trouvent rien !
Il n’y a plus une seule galette,
plus la moindre petite miette !
Sans galette : plus de fête !
Les rennes et le père Noël sont vraiment désolés ;
ils s’assoient tristement sur les marches de l’escalier.

Tout à coup, des notes de musique s’élèvent
à l’extérieur du palais.
Un roulement de tambour se fait entendre.
Une trompette lance des POUET et des POUET !
Quelle fanfare !

Le père Noël jette un coup d’œil par la fenêtre...
Et que voit-il ?
Un spectacle incroyable !
Un défilé de chars dorés
sur lesquels trônent des souris ;
des souris déguisées en rois,
en reines et en princesses !

Soudain, le renne Cachou montre les roues des chars
et il s’écrie :
« Père Nono ! Père Noël !
Elles sont là ! Elles sont là !
— Je ne suis pas aveugle, ronchonne le père Noël.
Je les vois bien, ces souris...
— Pas les souris ! interrompt Cachou.
Pas les souris, mais les galettes :
ce sont les roues ! »

Incroyable ! Phénoménal !
Le père Noël écarquille les yeux :
oui, ses galettes, ses délicieuses galettes
servent de roues pour des chars de défilé !
Furieux, il file au rez-de-chaussée
et s’élance hors de son palais,
prêt à gronder, rugir, tempêter.

Mais devant la porte, quelqu’un l’attend déjà :
« Bonjour, père Noël !
Je suis Aurélie Dorémi, la vraie reine des souris.
Je voulais vous inviter, vous et vos rennes,
à notre grand défilé. »

Le père Noël en reste bouche bée.
Il ne sait plus quoi répondre...
Tonnerre de tonnerre !
Va-t-il se mettre en colère ?
Non, il répond avec le sourire :
« J’accepte, reine Aurélie !
Mais avant, je vais aller chercher
quelque chose dans mon atelier. »

Et sous le regard ahuri de ses rennes,
le père Noël monte au grenier du palais
et il en rapporte de vraies roues en bois,
des roues pour mettre à la place des galettes !

Peu après, les chars sont prêts ;
les galettes sont rangées dans le grand placard de la cuisine...
toutes sauf une que le père Noël et ses rennes
partagent avec les souris.

Et devinez qui a eu la fève !
Un bonhomme, vêtu de rouge,
portant sur le dos une cape brodée de fils d’argent...
Evidemment !




LA GALETTE DU PÈRE NOËL
Ann Rocard


Version théâtrale
Cette pièce se trouve dans le dossier téléchargeable dont le titre générique est "Le père Noël est dans la lune (5 pièces de Noël) :
www.leproscenium.com



LE CADEAU DU PÈRE NOËL
Ann Rocard


Version narrative

Le père Noël était parti faire sa tournée, comme chaque année.
C’était une nuit magnifique :
le ciel était piqueté de mille étoiles d’or.
Ravi, le père Noël chantonnait en conduisant son traîneau
aux quatre coins du monde.

Au matin, il rentra chez lui de fort bonne humeur.
Il détacha ses rennes et rangea son traîneau au fond du garage,
puis il ouvrit la porte de son palais glacé...

Ça alors ! Une énorme surprise l’y attendait.
Là, au milieu du couloir se dressait un gigantesque paquet,
couvert de rubans rouge et doré.
Le père Noël toussota de plaisir :
« Hum, hum, hum...
Ce cadeau serait-il pour moi ? »

Il fit le tour du paquet et il aperçut une large étiquette
sur laquelle étaient tracés quelques mots :
POUR LE PÈRE NOËL.

Youpi ! Le père Noël sauta de joie.
Il enleva délicatement les rubans et le papier cadeau...
et il marmonna :
« Qu’y a-t-il donc dans ce carton ?
Une grande échelle,
un immeuble miniature
ou une drôle de tour Eiffel ? »

Le père Noël ouvrit le carton
et découvrit un deuxième carton, noir comme du charbon.
« Oh, oh ! s’écria le père Noël.
Un carton dans un carton !
Cet objet doit être très fragile ! »

Mais dans le carton noir, il y avait un coffre rouge...
et dans le coffre rouge, une valise verte...
et dans la valise verte, une boîte jaune...
et dans la boîte jaune, un sac blanc à pois roses...

« Tonnerre de tonnerre ! grogna le père Noël en colère.
Qui se moque de moi ? Qui m’a fait cette farce-là ?
— Pas nous ! Pas nous ! » protestèrent les rennes.

Tout à coup, le père Noël sursauta :
le sac blanc à pois roses remuait, tremblotait, sautillait...
Très surpris, le père Noël tortilla ses moustaches et demanda :
« Sais-tu parler ?
— Oui, oui, oui ! répondit le sac.
— Es-tu un sac magique ?
— Non, non, non... Je ne suis pas magique.
Je ne suis pas un sac. Je suis le petit lutin Clic-Clac ! »

Aussitôt, le sac s’ouvrit
et un petit lutin coquin bondit sur le sol en riant :
« Ah, ah, ah ! Joyeux Noël !
Je suis venu pour t’aider à préparer
les paquets de l’année prochaine.
Joyeux Noël ! »

Le père Noël écarquilla les yeux.
Allait-il se fâcher tout rouge ? Pas du tout !
« Pour une surprise, c’est une surprise ! s’écria-t-il.
Bonne idée, Clic-Clac !
Commençons d’abord par dévorer le super gâteau
que j’avais cuisiné ! »

Le père Noël entraîna Clic-Clac et tous les rennes
vers la salle à manger
où se trouvait un gigantesque gâteau,
recouvert de confiture...
Et ils se régalèrent, ça c’est sûr !


Depuis ce jour-là,
Clic-Clac habite dans le palais glacé.
Pendant toute l'année,
il travaille avec le père Noël dans le grand atelier :
il découpe, il coud, il colle...
il décore et il bricole
des jouets pour les enfants du monde entier.

Et la nuit de Noël,
en attendant le retour du traîneau,
il prépare des surprises pour les rennes et le père Noël...
Vraiment, quelle bonne idée !



LE CADEAU DU PÈRE NOËL
Ann Rocard


Version théâtrale
Cette pièce se trouve dans le dossier téléchargeable dont le titre générique est "Le père Noël est dans la lune (5 pièces de Noël) :
www.leproscenium.com




LE PÈRE NOËL EST DANS LA LUNE
Ann Rocard


Version narrative

Aujourd’hui, le père Noël se réveille en sursaut et il s’écrie :
« Zut et triple flûte ! Ce soir, c’est Noël...
Et je ne suis pas tout à fait prêt. »

PLOUF ! Il saute sous la douche.
ZIP ! Il s’habille à toute vitesse sans même se sécher...
et il s’étonne :
« Bizarre, bizarre...
Pourquoi mes chaussettes sont-elles mouillées ? »

Il enfile son pantalon à l’envers,
il met ses boutons de chemise dans les mauvaises boutonnières...
HOP ! Il glisse le pied gauche dans une botte rouge
et le pied droit dans une botte noire.
Et il entasse une montagne de paquets sur son traîneau
en ronchonnant :
« Je suis en retard... terriblement en retard !
Quel boulot ! Calamité, quel boulot ! »

Le soir venu, il secoue ses rennes profondément endormis :
« Debout, paresseux ! C’est Noël !
Vous pouvez quand même travailler une fois dans l’année ! »
Les rennes entrouvrent les yeux et bâillent longuement :
« Noël, déjà ? Tu es sûr, père Nono ?
— Evidemment ! » s’énerve le père Noël.

Ça y est : tout est prêt !
Le soleil se cache derrière l’horizon
et le traîneau s’envole au-dessus des arbres givrés.
Pendant toute la nuit, le père Noël distribue
des cadeaux et des paquets aux quatre coins de la Terre.

Au lever du jour, il se retrouve enfin chez lui,
bien au chaud dans sa cuisine.
Ouf... Il va pouvoir se reposer.

Alors ses rennes se mettent à rire,
à rire si fort qu’ils ne tiennent plus sur leurs pattes,
si fort qu’ils ne peuvent plus prononcer un mot.

Le père Noël hoche la tête, mécontent :
seraient-ils devenus fous ?
« Qu’avez-vous ? grogne-t-il.
— Père Nono, tu es dans la la... s’amusent les rennes.
— Je suis dans lala ? Qu’est-ce que c’est que ce tralala ?
se fâche le père Noël.
— Hi, hi, hi ! Ah, ah, ah ! Tu es dans la la... Tu es dans la lune ! »
gloussent les rennes.

Le père Noël se regarde : Lui, dans la lune ?
Bon, d’accord ! Les rennes n’ont pas tort :
il a mis sa culotte à l’envers comme le roi Dagobert...
Et alors ?
Ses boutons ne sont pas dans les bonnes boutonnières...
Et alors ?
Il s’est trompé de bottes... Et alors ? Et alors ?
Il n’y a pas de quoi mourir de rire !

Le père Noël tape du poing sur la table
et il gronde de sa grosse voix en montrant ses vêtements :
« Taisez-vous, affreux voyous !
Ça arrive à tout le monde de se tromper,
surtout quand on est pressé !
— Hi, hi, hi ! Ah, ah, ah !
Ce n’est pas pour ça qu’on rit, père Nono !
s’amusent les rennes. Oh non, ce n’est pas pour ça ! »

Et du bout du museau, les rennes montrent le calendrier,
accroché au-dessus de l’évier.
Le père Noël se frotte les yeux :
Quoi ? Qu’est-ce que c’est ?
C’est impossible... 25 novembre ?
Aïe, aïe, aïe ! Il s’est trompé de date.
Le 25 décembre, le jour de Noël :
ce n’est pas aujourd’hui, mais dans un mois exactement !

Aïe, aïe, aïe ! Et les cadeaux ?
Il les a tous distribués. Calamité de calamité !
Il va devoir tout recommencer :
les fabriquer, les empaqueter, les enrubanner,
les étiqueter, les transporter...
Calamité de calamité !

Le père Noël n’est pas content du tout...
Mais dans le monde entier, quelle bonne surprise ce matin !
On entend les enfants ravis répéter dans tous les pays :
« Chic ! Le père Noël s’est trompé de date !
Le père Noël est dans la lune !
Chic ! Il y aura deux Noëls cette année ! »

Eh, oui... Bon courage, père Noël !
Bon courage, père Nono !
Car d’ici le 24 décembre,
tu n’auras pas une minute de repos !



LE PÈRE NOËL EST DANS LA LUNE
Ann Rocard


Version théâtrale
Cette pièce se trouve dans le dossier téléchargeable dont le titre générique est "Le père Noël est dans la lune (5 pièces de Noël) :
www.leproscenium.com




Une histoire parue dans cet ouvrage, aux éditions Lito avec des illustrations de Laurence Batigne :




LA DRÔLE DE BOÎTE DE NOËL
Ann Rocard


Version narrative


C’est la belle nuit de Noël...
Le père Noël parfume sa barbe blanche,
enfile sa houppelande rouge et chausse ses bottes fourrées.
Devant son palais, le traîneau est prêt :
tous les paquets sont chargés et les rennes s’impatientent :
« Dépêche-toi, père Nono ! »

Ziiip ! Le traîneau traverse le ciel dans une gerbe d’étincelles.
Tout à coup, le père Noël aperçoit des lumières multicolores
qui scintillent dans le noir, et il décide :
« Allons voir ce que c’est ! »

Trois secondes plus tard,
le traîneau se pose devant une maison.
Sur la porte sont tracées quelques lettes :
BOÎTE DE NUIT.
« Qu’est-ce que c’est ? s’étonne le père Noël.
— Le contraire d’une boîte de jour »,
répond le renne le plus intelligent.

Le père Noël est très curieux. Il pousse la porte...
Ouh, là, là ! A l’intérieur, quelle fête !
La musique hurle, les lampes clignotent, les danseurs gigotent.
Le père Noël cligne des yeux et sursaute :
« Nom d’une fusée ! Mais ils sont déguisés ! »

En effet, les danseurs portent tous une barbe blanche,
une houppelande rouge et des bottes fourrées !
L’un d’eux saisit le père Noël par le bras :
« Viens danser avec nous le rock-pot-de-colle et le chou-chou-chou ! »
Alors sous le regard ahuri de ses rennes,
le père Noël approuve de la tête et disparaît dans la boîte de nuit.

C’est le rêve de sa vie qui se réalise enfin :
il va pouvoir danser, se dandiner sans s’arrêter...
Youla-oup !
Le voilà qui sautille en claquant des doigts.
Il agite ses orteils en chantant n’importe quoi.
Puis il attrape une guitare électrique, bondit sur une estrade,
et les danseurs l’applaudissent à qui mieux mieux :
« Hourra ! C’est lui le roi ! »

A la fin de la nuit,
les danseurs le décorent avec une guirlande lumineuse
et ils glissent une pile électrique dans sa capuche.
« Bravo, le roi ! A la prochaine fois ! »

Quand le père Noël sort de la boîte de nuit,
le jour se lève déjà.
Et les rennes sont furieux :
« Père Nono ! Tu te moques de nous !
Nous avons tambouriné toute la nuit à la porte...
Que faisais-tu ?
— Je dansais et je chantais, ne vous déplaise ! »
répond le père Noël en branchant sa guirlande de roi.
Les petites ampoules se mettent à clignoter.
Cette nuit-là, il n’est pas près de l’oublier !

En riant aux éclats,
il s’assied sur son traîneau et ordonne à ses rennes :
« En avant, mes p’tits gars ! Allons distribuer les cadeaux !
— Ce n’est pas trop tôt, père Nono ! »

Peu après, des enfants s’éveillent dans une maison voisine ;
ils courent vérifier que le père Noël est bien passé...
Et que voient-ils ?
Un bonhomme rouge qui clignote devant le sapin !
Un bonhomme à la barbe parfumée
qui leur fait un clin d’œil et murmure :
« Joyeux Noël !
Voilà ce que c ‘est quand on danse toute la nuit
le rock-pot-de-colle et le chou-chou-chou !
On a un peu de retard, c’est tout ! »


LA DRÔLE DE BOÎTE DE NOËL
Ann Rocard


Version théâtrale
Cette pièce se trouve dans le dossier téléchargeable dont le titre générique est "Le père Noël est dans la lune (5 pièces de Noël) :
www.leproscenium.com


Très nombreux autres textes
EN COURS D'INSTALLATION
(Je dois retaper tous les textes... donc c'est long !)


Date de création : 07/10/2016 : 16:26
Dernière modification : 14/10/2016 : 08:11
Catégorie : Théâtre et narration
Page lue 544 fois

Prévisualiser la pagePrévisualiser la page

  

Imprimer la pageImprimer la page

trans

Réactions à cet article

Réagir à cet article [ Réagir à cet article ]


Personne n'a encore laissé de commentaire.
Soyez donc le premier !

Jeux (lecture et autres)



Jeux de lecture

Jeux de l'oie, de Kim...

trans

À LIRE !

 Histoires (enfants)
 Nouvelles (ados-préados)
 Nouvelles (adultes-gds ados)
 Petites histoires faciles
 Théâtre et narration
 Théâtre à lire et à jouer

trans

Textes interactifs

Chansons

Ecrire avec l'auteure


Textes


Poésies

trans

Artistes

Patrick Rocard
et Nini Geslin -


Galerie de l'auteure

Théâtre de l'Adret

Théâtre de l'Astragale


trans

trans

Haut

trans

Tous les textes présents sur ce site sont la propriété exclusive de l'auteur
conformément au CPI, Code de la Propriété Intellectuelle du 1er juillet 1992

trans

Site fonctionnant sous GuppY v3.0p1 - GNU Public License - © 2002-2004