Page en cours de chargement

  
    
     
trans

 

Le site de Ann Rocard

 

[fr]
trans
[en]

 

Accueil

 

Nouveautés

 

Liens

 

Stats

 

 

Admin

trans

Présentation et bibliographie

Bibliographie
Cliquez (biblio) !
Divers
BIOGRAPHIE. Questions-réponses
Où se procurer livres et CD
Vous cherchez un thème ?
x Ecole Ann Rocard .....
° Âge ciblé
Vous cherchez des conseils en fonction de l'âge ciblé ?

trans

Théâtre, Marionnettes et Musique


• Cliquez !

trans

Visites

  visiteurs

  visiteurs en ligne

trans

Recherche sur le site

trans

trans

trans

(5-9 ans) Des vitamines pour Nathalie !

DES VITAMINES
POUR NATHALIE !


Ann Rocard




Nathalie est une super-maîtresse. Hélas, elle n'en peut plus.
Quel est donc son problème ? Ses élèves sont-ils des diables puants ou des monstres poilus ?
Pas du tout ! Mais elle soupire :
« Trente enfants dans la même classe : ce n'est pas de tout repos. »

La maîtresse est fatiguée. Oh oui, la maîtresse est épuisée. Quand elle quitte l'école à la fin de la journée, elle ne tient plus sur ses jambes. Alors elle attend que tous les élèves soient partis... puis elle traverse la cour à quatre pattes et elle a bien du mal à se hisser dans sa voiture.

Pourtant, Nathalie a presque tout essayé. Elle a suivi les conseils de ses amis, de ses collègues... et même de ses élèves.

A chaque repas, elle avale une montagne de vitamines :

A B C D E F G H I J K L M N
O P Q R S T U V W X Y et Z !


Surtout, de la Z, la plus rare de toutes les vitamines ! Celle qu'on ne trouve que dans le sourcil droit du zèbre à cinq pattes.

Au lever du soleil, la maîtresse fait aussi un petit jogging avant de gober un œuf, la tête en bas et les pieds en l'air.
Mais rien n'y fait ! Nathalie est exténuée et un mercredi, elle décide enfin :
« Je vais employer les grands moyens ! »

C'est ainsi que la maîtresse se retrouve dans le cabinet du docteur Picfesse qui toussote et demande gentiment :
« Qu'est-ce qui ne va pas ?
— Je n'en peux plus, répond Nathalie. Je n'ai plus les yeux en face des trous. »
Etonné, le docteur s'approche, une loupe à la main :
« Hum... Pourtant, vos pupilles sont bien en place. Vous devriez faire une petite sieste, chaque jour après le déjeuner.
— Dans ma classe ? sursaute Nathalie.
— Bien sûr, dit le docteur Picfesse. Vos élèves vous berceraient et vous chantonneraient une chanson douce. »

La maîtresse ferme les yeux et imagine la scène : trente petits anges, vêtus de blanc, qui agiteraient leurs ailes au-dessus de sa tête... Ou peut-être trente petits diables rouges qui pointeraient leurs cornes vers le ciel en bondissant sur les bureaux et en criant :

« Je dors, tu dors, elle dort...
Non, elle ne dort pas encore !
Nous bâillons, vous ronflez,
ils dorment à poings fermés.
Ollé ! »



Ce serait terrible !
Le directeur entrerait dans la classe, l'air furieux :
« Sapristi ! Que se passe-t-il ici ? »
Et les élèves répondraient avec un sourire diabolique :
« Chut ! La maîtresse va bientôt s'endormir ! Vous aussi, vous voulez qu'on vous chante une berceuse ? »
Le directeur s’arracherait les cheveux et il en deviendrait chauve. Il serait tellement furieux que de la fumée rose s’échapperait de ses oreilles en feuilles de chou. Un véritable cauchemar !

Dans le cabinet du docteur Picfesse, Nathalie secoue nerveusement la tête :
« Une sieste à l’école ? Non, c'est impossible !
— Alors, dit le docteur. Il n'y a qu'une solution : des pi...
— Piqûres ? s'écrie la maîtresse. J'ai horreur des piqûres !
— Non, des pi...
— Pilules ? soupire la maîtresse. Ouf, j'aime mieux ça.
— Non, des pipettes de gasoil ! » s’exclame le docteur Picfesse.

Des pipettes de gasoil ? Nathalie écarquille les yeux. Elle est prête à s'enfuir. Ce docteur Pictête est tombé sur les fesses... Non, ce docteur Picfesse est tombé sur la tête !
« Je ne suis pas fou, dit le docteur d'une voix calme. C'est un nouveau produit. Très efficace ! »
Et il sort de son placard des flacons de toutes les couleurs, en calculant à voix basse :
« Hum... Votre âge + la longueur de vos cheveux + votre taille. + l’épaisseur de vos sourcils... Hum... J'ajoute la couleur de vos yeux et quelques taches de rousseur... Parfait ! Il vous faut le flacon bleu. »

Très inquiète, la maîtresse observe le docteur Picfesse qui sifflote, tout content. Il remplit quelques pipettes de liquide bleu, puis il explique :
« Ce nouveau médicament provient du pétrole. Il est moins cher que l'essence !
— Je ne suis pas une voiture ! proteste Nathalie.
— Ne vous faites pas de souci, dit le docteur. Un produit sans plomb, pas toxique ! Ça va vous regonfler comme un pneu. Votre moteur ronflera comme avant.
— Je ne suis pas une voiture ! répète la maîtresse en colère. Et je ne ronfle jamais, même quand j’ai le nez bouché. »

Mais le docteur Picfesse n'écoute pas les protestations de sa patiente impatiente. Avec précaution, il tend sept pipettes à Nathalie :
« Ce produit ne se vend pas encore dans les pharmacies. Entre nous, vous servez de cobaye... Ne le répétez surtout pas ! Faites un essai : trois gouttes à chaque repas pendant une semaine.
— Mais...
— Si vous êtes encore vivante dans huit jours, revenez me voir ! interrompt le docteur. Et surtout, gare aux amortisseurs et pas de coup de frein brusque ! »

Nathalie rentre chez elle de très mauvaise humeur. Elle refuse de servir de cobaye. Encore moins de cochon d'Inde ou de cochon dingue !
Arrivée dans sa chambre, elle s'allonge sur son lit et s'endort, épuisée.

Quand la maîtresse se réveille, il fait déjà presque nuit. Elle saisit le verre d'eau, placé sur sa table de nuit et l'avale, en faisant la grimace :
« Pouah... Drôle de goût... »

Aussitôt, Nathalie bondit sur le tapis. Elle se sent mille fois mieux et elle éclate de rire :
« Le docteur Picfesse s'est trompé ! Je n'ai pas besoin de ses pipettes. Je suis en parfaite santé ! »

Le lendemain matin, la maîtresse entre en classe, pleine de courage. Même si ses élèves se sont transformés en monstres poilus... Finie la fatigue !
A ce moment-là, le directeur frappe à la porte :
« Bonjour, Nathalie ! Pourrais-tu me rendre un petit service aujourd'hui ? J'ai une réunion très importante. Je te confie mes élèves, d'accord ?
— Soixante enfants ? dit Nathalie. Pas de problème ! »

En effet, pas le moindre petit problème ! A la fin de la journée, Nathalie traverse la cour en pirouettant, comme si elle venait tout juste d'arriver. Deux triples sauts périlleux avant, un salto arrière !
« On dirait que la maîtresse a avalé une moto...
— Une fusée ou une voiture télécommandée...
— Elle a dû mettre un tigre dans son moteur ou bien suivre nos conseils. Elle n'a plus l'air fatiguée », concluent les élèves, ravis.

Hop ! La maîtresse saute dans son auto. Un coup d'accélérateur et le moteur ronfle de bonheur. Brrrrrr... Nathalie rentre chez elle, en pleine forme, épanouie et souriante.
Peu après, elle découvre un petit mot... un message que son fils a posé sur son bureau :

“Maman, j'espère que ça va bien.
J'avais peur que tu oublies
le médicament que le docteur t'a donné. J'ai versé toute la pipette N°1
dans ton verre.
J'espère que je n'en ai pas mis trop.
Je t'embrasse. A tout à l'heure !
Colas”



Une pipette entière dans le verre d'eau qu’elle a avalé hier soir !
« Je comprends tout ! s'écrie Nathalie. Plus besoin de vitamines... Vive le nouveau produit du docteur Picfesse ! »
Elle pousse un long cri de Tarzan en sautant sur son lit :

Youpiiiiiiiiiiiii !


Puis elle ajoute en riant :
« Je suis LA SEULE MAITRESSE DU MONDE QUI MARCHE AU GASOIL ! Oh ça, oui ! »


Date de création : 24/10/2014 : 19:41
Dernière modification : 12/03/2016 : 08:02
Catégorie : Histoires (enfants)
Page lue 1983 fois

Prévisualiser la pagePrévisualiser la page

  

Imprimer la pageImprimer la page

trans

Réactions à cet article

Réagir à cet article [ Réagir à cet article ]


Personne n'a encore laissé de commentaire.
Soyez donc le premier !

Jeux (lecture et autres)



Jeux de lecture

Jeux de l'oie, de Kim...

trans

À LIRE !

 Histoires (enfants)
 Nouvelles (ados-préados)
 Nouvelles (adultes-gds ados)
 Petites histoires faciles
 Théâtre et narration
 Théâtre à lire et à jouer

trans

Textes interactifs

Chansons

Ecrire avec l'auteure


Textes


Poésies

trans

Artistes

Patrick Rocard
et Nini Geslin -


Galerie de l'auteure

Théâtre de l'Adret

Théâtre de l'Astragale


trans

trans

Haut

trans

Tous les textes présents sur ce site sont la propriété exclusive de l'auteur
conformément au CPI, Code de la Propriété Intellectuelle du 1er juillet 1992

trans

Site fonctionnant sous GuppY v3.0p1 - GNU Public License - © 2002-2004