Page en cours de chargement

  
    
     
trans

 

Le site de Ann Rocard

 

[fr]
trans
[en]

 

Accueil

 

Nouveautés

 

Liens

 

Stats

 

 

Admin

trans

Présentation et bibliographie

Bibliographie
Cliquez (biblio) !
Divers
BIOGRAPHIE. Questions-réponses
Où se procurer livres et CD
Vous cherchez un thème ?
x Ecole Ann Rocard .....
° Âge ciblé
Vous cherchez des conseils en fonction de l'âge ciblé ?

trans

Théâtre, Marionnettes et Musique


• Cliquez !

trans

Visites

  visiteurs

  visiteurs en ligne

trans

Recherche sur le site

trans

trans

trans

(4-8 ans) Le dragon a la tremblote

LE DRAGON A LA TREMBLOTE


Ann Rocard



Histoire parue dans des livres qui ne sont plus disponibles.


Aujourd’hui, il fait une chaleur terrible.
Les habitants de Grenouille-ville prennent leurs maillots de bain
et courent jusqu’au lac Plic-Plac.
C’est là que vit l’affreux dragon Mirliton...
mais personne ne le sait.

Mirliton habite depuis des années dans une grotte sombre.
Il est atroce, féroce et couvert de bosses.
Il ne rêve que de cabosse.
De temps en temps, il attrape un pêcheur
ou un baigneur sur les rives du lac.
Il l’emporte au fond de sa grotte
et l’on n’en entend plus jamais parler.

Ce matin, le dragon se réveille en sursaut :
« Mirontontaine et mirontonton !
J’entends du bruit. »
Il jette un coup d’œil au-dehors
et il aperçoit des danseurs, des baigneurs,
des pêcheurs de tous les côtés.
Alors il frotte son énorme ventre rond,
il claque ses mâchoires puissantes
et il se met à ricaner :
« Eh, eh, eh, parole de dragon !
Mon déjeuner est tout trouvé ! »
Il enfile un large tee-shirt,
il prend un grand sac et sort de la grotte.

Sur les rives du lac Plic-Plac,
les baigneurs et les pêcheurs ne se rendent compte de rien.
Ils chantent et dansent.
Ils s’éclaboussent ou ils s’allongent sur la mousse et le sable doré.
Soudain, la petite Elodie lève la tête.
Et que voit-elle derrière les buissons ?
Le terrible Mirliton !
« Regardez ! Regardez ! crie Elodie. Un dragon !
— Un dragon ? s’étonnent les baigneurs.
— Il est atroce, féroce et couvert de bosses, ajoute Elodie.
— Il est atroce, féroce et couvert de bosses »,
répètent les pêcheurs terrifiés.

Elodie a raison.
Les habitants de Grenouille-ville aperçoivent
l’affreux dragon qui ricane au bord du lac :
« Eh, eh, eh ! Atroce, féroce, couvert de bosses...
et je ne rêve que de cabosse, cabosse, cabosse ! »
Aussitôt, les baigneurs, les pêcheurs, les danseurs,
les chanteurs s’enfuient à toute vitesse :
ils grimpent en haut des arbres,
ils plongent au fond de l’eau,
sous les taillis ou derrière les rochers.

Mais Mirliton les trouve tous, les uns après les autres,
et il les met dans son grand sac.
Tous ? Non... car Elodie est toujours là,
cachée parmi les fleurs de toutes les couleurs.
La petite fille ne sait pas comment délivrer les prisonniers.
Pour l’instant, elle préfère attendre sans bouger.

Quand Mirliton a attrapé tous les habitants de Grenouille-ville,
il pose son sac bien fermé et il se couche au bord du lac :
« Mirontontaine et mirontonton !
Je vais me reposer un peu avant de déjeuner. »
L’affreux dragon ferme les yeux
et commence à ronfler : RRRON RRRON...
Elodie écarte doucement les fleurs.
Elle sort de sa cachette
et elle s’approche sur la pointe des pieds.
Chut ! D’abord, elle ouvre le grand sac
et elle fait signe aux prisonniers de la suivre sans bruit.
Puis elle cueille un peu de poil à gratter
sur une branche d’églantier
et elle le glisse dans le tee-shirt du dragon,
avant de retourner se cacher.

Peu après, le terrible Mirliton ouvre les yeux.
Il se lève d’un bond car quelque chose le gêne :
« Mirontontaine et mirontonton !
Ça me grattouille ! Ça me gribouille ! Ça me chatouille ! »
Sur les rives du lac Plic-Plac,
le dragon se met à trembler, bouger, gesticuler,
se gratter, se gratter, se gratter.
Il ne pense plus à ses prisonniers,
il ne pense plus à son déjeuner.
Il a presque tout oublié.

Alors Elodie et les danseurs, les baigneurs, les pêcheurs
s’écrient dans un grand éclat de rire :
« Le dragon a la tremblote !
Le dragon a la tremblote !
Il est atroce, féroce et couvert de bosses.
Mais il ne rêve plus de cabosse ! »
Abandonnant l’affreux Mirliton,
tous s’éloignent vers Grenouille-ville
en applaudissant Elodie qui leur a sauvé la vie.


Date de création : 12/08/2010 : 16:07
Dernière modification : 20/12/2012 : 10:08
Catégorie : Histoires (enfants)
Page lue 4319 fois

Prévisualiser la pagePrévisualiser la page

  

Imprimer la pageImprimer la page

trans

Réactions à cet article

Réagir à cet article [ Réagir à cet article ]


Personne n'a encore laissé de commentaire.
Soyez donc le premier !

Jeux (lecture et autres)



Jeux de lecture

Jeux de l'oie, de Kim...

trans

À LIRE !

 Histoires (enfants)
 Nouvelles (ados-préados)
 Nouvelles (adultes-gds ados)
 Petites histoires faciles
 Théâtre et narration
 Théâtre à lire et à jouer

trans

Textes interactifs

Chansons

Ecrire avec l'auteure


Textes


Poésies

trans

Artistes

Patrick Rocard
et Nini Geslin -


Galerie de l'auteure

Théâtre de l'Adret

Théâtre de l'Astragale


trans

trans

Haut

trans

Tous les textes présents sur ce site sont la propriété exclusive de l'auteur
conformément au CPI, Code de la Propriété Intellectuelle du 1er juillet 1992

trans

Site fonctionnant sous GuppY v3.0p1 - GNU Public License - © 2002-2004